Si tu prévois un voyage aux Etats-Unis, impossible de faire l’impasse sur les parcs nationaux. Beaucoup sont concentrés dans l’Ouest, mais en réalité ils sont répartis dans tous le pays. Si tu aimes les eaux cristallines, le désert, la montagne ou les falaises, tu vas adorer les parcs nationaux américains !

Dans un précédent article, je vous avais partagé les parcs nationaux visités lors de mon road-trip sur la côte Ouest. Mais j’avais aussi envie de découvrir ceux que j’ai pas pu voir à travers le regard d’autres blogueurs. Carine & Nicolas, Alice, Sarah et Elen ont répondu présents pour partager leur expérience dans les parcs des USA, leur plus beau souvenir mais aussi quelques conseils.

Les parcs nationaux (National Parks)

Histoire & Origine

Les Etats-Unis comptent une soixantaine de parcs nationaux au total. Ils sont établis par décision du Congrès et 14 d’entres eux sont même classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Yellowstone est le parc le plus ancien, crée en 1872. Suivi par Séquoia et Yosemite en 1890. Crées principalement pour aider à la préservation des paysages mais aussi du patrimoine culturel et historique, les parcs nationaux sont aujourd’hui victime de leur succès et souffrent pour certains du tourisme de masse.

Quelques chiffres

Avec 9 parcs nationaux, la Californie est l’état qui regroupe le plus grand nombre de parcs nationaux. Suivi de près par l’Alaska qui en compte 8. Bien que de nombreux parcs soient rassemblés dans l’Ouest Américain, c’est Great Smocky Moutain qui est le parc le plus visité !

Ce parc créé en 1934, à cheval entre le Tennessee et la Caroline du Nord, a accueilli plus de 12 millions de visiteurs en 2020 ! Et pourtant, rare sont ceux qui connaissent le parc. Mais mon petit doigts me dit qu’on en parlera dans l’article…

Le Pass Annuel, America the Beautiful

Faut-il te procurer le pass America The Beautiful ? La réponse est oui ! J’en parle d’ailleurs plus en détails dans l’article Côte Ouest USA – 15 conseils pour organiser un voyage inoubliable. Attention cependant, le pass ne fonctionne pas dans les parcs d’état ou les parcs tribals. Mais on va revoir a différence entre les types de parcs juste après.

Les Parcs d’Etat (State Parks)

Les parcs d’états sont plus anciens que les parcs nationaux. De plus, leur création repose uniquement sur les épaules du Gouverneur. Le fonctionnement est globalement le même qu’un parc national à la différence près qu’il est géré directement par l’état dans lequel il se trouve.

Dès 1864, le gouverneur choisit de protéger la vallée de Yosémite et les arbres Sequioa de Mariposa Grove. Ces 2 parcs d’état seront ensuite intégrés aux parcs nationaux du même nom en 1890.

Le pass America n’est pas valable.

Les Parcs Tribal (Tribal Parks)

Les parcs tribal sont gérés entièrement par les natifs d’anciennes tribus autochtones. De même que les parcs d’état, le fonctionnement des parcs tribal est similaire à celui des parcs nationaux. En revanche, l’état n’intervient pas.

Les réserves Navajos (dont font parties Antelope Canyon et Monument Valley) par exemple, sont gérées de manière complètement autonome depuis 1958 par les descendant des tribus autochtones.

Le pass America n’est pas valable.

Zion

par Sarah, de Vents et Voyage

Si tu prévois de visiter les parcs de l’ouest des Etats-Unis, je ne saurais trop te conseiller de passer une journée dans le parc National de Zion. Situé dans l’Utah, à quelques heures au nord-est de Las Vegas, c’est à mon avis l’un des parcs incontournables de cette région surtout si tu aimes randonner.

En effet, la randonnée phare de Zion, Angel’s landing, permet de grimper tout en haut d’un promontoire rocheux et de profiter d’un panorama saisissant sur les « white dome », les sommets à la couleur blanc calcaire. Bien qu’époustouflante, ce sentier s’adresse néanmoins aux sportifs et à ceux qui ne craignent pas les passages techniques et exposés au vide puisque certaines sections nécessitent d’avoir le pied sûr afin de ne pas tomber une centaine de mètres plus bas…

Mais rassure-toi, de nombreux autres sentiers, plus faciles, permettent de profiter des autres beautés du parc. Au cœur d’une végétation luxuriante, tu pourras notamment surplomber les canyons du parc ou au contraire y randonner près du lit de la rivière pour rejoindre des cascades, des bassins naturels ou d’autres points de vue sur les hautes falaises colorées qui font la réputation de Zion.

Si tu souhaites éviter la foule, mon conseil est de t’y rendre à la fin de la saison estivale. Mais aussi de passer une nuit dans le camping adjacent au parc afin de profiter du magnifique spectacle du coucher et du lever du soleil sur les sommets du parc de Zion.

Yosemite

par Alice, de Take Your Bag

Nous nous sommes rendus dans le parc National de Yosemite lors de notre road trip en Californie, en partant de Sacramento. Nous avions loué une voiture, ce qui est d’ailleurs quasi indispensable pour se rendre à Yosemite. C’est le seul parc national que nous ayons visité aux Etats-Unis, et nous avons adoré cette expérience. Le parc est immense et propose des paysages et des randonnées très différentes. Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux.

Nous avons décidé de faire une des randonnées les plus populaires : le Mist Trail, direction la cascade Vernal Fall. C’est une randonnée très sympa, qui peut être un peu fatigante car il y a pas mal de côtes. Mais la surprise à la fin valait le coup. Nous avons vu un ours, tout en bas de la cascade, se chercher un poisson à manger dans l’eau. C’est un souvenir inoubliable pour moi que d’avoir eu la chance de pouvoir observer un ours en liberté !

D’ailleurs mon premier conseil serait de vraiment prêter attention à toutes les recommandations et règles au sujet des ours. Des dépliants sont distribués à l’entrée du parc. Tu verras donc ces règles un peu partout. Rouler doucement en voiture, ne pas laisser de déchets derrière soi, enfermer la nourriture dans des casiers ou des boîtes spéciales qui ne peuvent pas être ouvertes par les ours.

Pour le reste, je te conseille de te renseigner un peu en amont de ta visite sur la ou les randonnées que tu voudras faire. Et surtout d’arriver le plus tôt possible le matin. Nous sommes arrivés autour de midi et le parking était déjà plein à craquer. Je te suggère également de prévoir tes repas avant de partir. Les prix de la restaurant sur place étaient exorbitants et le choix limité. D’autant plus si tu es vegan comme moi ! Avec un minimum de préparation et d’organisation, tu vas passer un moment inoubliable à Yosemite surtout si tu peux dormir sur place. Alors je n’ai plus qu’à te souhaiter une bonne visite !

Great Smocky Moutains

par Carine, de Parenthèse Nomade

Ce nom ne te dit peut-être rien et pourtant. Il s’agit du parc national le plus visité des États-Unis avec plus de 9 millions de touristes par an. Pour autant, ce dernier est inconnu de la majorité des Européens qui associent souvent les parcs nationaux des USA aux déserts rouges de l’Ouest. Le parc national se situe dans les Appalaches, chaine de moyenne montagne située à l’est du géant nord-américain. Il couvre un territoire d’environ 2100 km² sur les états du Tennessee et de Caroline du Nord. La richesse de sa faune et de sa flore lui a d’ailleurs valu son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1983.

Crédit Photo – Parenthèse Nomade

Comme son nom l’indique, le panorama est souvent bouché par la brume. C’est là que l’attribut « smocky » prend tout son sens. La visite du parc vous donnera l’occasion de faire de grandes randonnées en forêt avec plus de 1300 km de sentiers dont le célèbre Appalachian Trail. En effet, tu pourras y admirer de nombreuses cascades et y découvrir la faune. L’automne est une belle saison pour y séjourner. Entre magie des couleurs, opportunité accrue d’apercevoir des ours noirs avant la période d’hibernation et brame des cervidés (dont celui du gigantesque wapiti), tu ne seras pas déçu ! Un de nos souvenirs les plus marquants a été d’entendre le brame caractéristique et impressionnant d’un wapiti alors que l’animal était à plusieurs kilomètres de nous.

Crédit Photo – Parenthèse Nomade

Malheureusement, la fréquentation importante du parc ne permet pas toujours d’accéder aux points de départ de randonnée qui sont vite saturés. De même, nous n’avons pu nous arrêter à proximité du mâle wapiti aux bois majestueux pour le photographier. La vue de l’animal ainsi que son brame restent néanmoins des moments fugaces gravés à jamais dans notre mémoire. Comme beaucoup de parcs nationaux, Great Smoky Moutains s’apprécie pleinement si on peut loger au cœur du parc. Que tu campes avec ta toile de tente ou à bord d’un camping-car, comme nous l’avons fait, mieux vaut arriver tôt pour avoir une place. First come, first served. Bonne route !

Pour plus de détails sur le road-trip de Carine et Nicolas dans le Sud-Est des États-Unis, c’est par ici.

Yellowstone

Par Elen, de Voyager Connecté

Le parc National de Yellowstone est un lieu absolument incontournable des États-Unis. Situé dans le Wyoming, c’est aussi le parc national le plus ancien du monde ! C’est de loin, celui que j’ai préféré visiter. Des Geysers, des lacs, des canyons, une faune sauvage incroyable, des forêts et des sources chaudes à gogo. Voici un condensé de ce qu’on peut voir dans cette région qui n’est autre qu’un « super volcan ». Il faudra au moins y consacrer 3 à 4 jours complets tant les merveilles sont nombreuses à découvrir dans ce parc qui s’étend sur près de 9000 km².

Les couleurs chatoyantes et irréelles de l’incontournable Grand Prismatic Spring m’ont véritablement laissé un souvenir impérissable. En effet, cette source d’eau chaude de plus de 100m de diamètre arbore fièrement des cercles concentriques bleu, rouge, orange et vert. Résultat de la présence de souffre, de fer et de micro-organismes. Si je devais également me remémorer un des temps forts de mon séjour à Yellowstone, je te parlerais du Geyser « Old Faithful ». Toutes les 1h30 environ, une colonne d’eau bouillante jaillit de la terre sur plusieurs dizaines de mètres de haut. À Yellowstone, j’ai vraiment eu cette drôle d’impression que la terre était bel et bien vivante, et qu’elle grondait sous nos pieds.

J’aurais deux recommandations à te donner si toi aussi tu souhaites visiter Yellowstone. La première concerne la météo. Il faut savoir que Yellowstone est en altitude (2300 mètres), il peut donc vite faire un temps glacial, surtout la nuit. À titre d’exemple, nous avons visité le parc le 4 Septembre, et sommes repartis sous quelques flocons de neige… Tu vois le tableau ? Donc privilégies plutôt les mois de juin, juillet et août uniquement.

Mon second conseil concerne l’hébergement : Il faudra réserver plusieurs mois à l’avance pour espérer avoir un bungalow (hors de prix) ou un emplacement en camping à Yellowstone. Selon moi, dormir dans le parc permet d’économiser un temps précieux. Mais aussi de vivre une expérience complète en symbiose avec cette merveilleuse nature. Ne passez donc pas à côté !

En ce qui me concerne, Monument Valley restera mon plus grand coup de cœur. Se lever à l’aube pour observer les premiers rayons du soleil embraser ce décor de western. Un moment suspendu. Sans parler de la visite guidée du parc à l’ouverture. L’impression d’être seuls au monde.

J’espère que ce partage d’expérience t’as plu. N’hésites pas à partager tes questions ou retours en commentaires. On se fera un plaisir d’une répondre. J’en profite également pour remercier Carine & Nicolas, Alice, Sarah et Elen pour leur récit détaillé aussi passionné que passionnant !


Vous êtes sur Pinterest ?

Si tu passes sur mon compte BMMA, n’hésites pas à épingler cet article. J’espère qu’il te servira pour ton prochain voyage !

YOU MIGHT ALSO LIKE

  1. Répondre

    Sarah

    24/05/2021

    S’il y a bien une destination pour laquelle je re-signe de suite ce serait bien celle là ! Ces parcs sont tellement merveilleux !

    • Répondre

      BMMA - Blog Voyage

      24/05/2021

      C’est clair !
      C’est ce que je me disais aussi pendant la préparation de l’article : « j’y retournerais bien… » 🙂

  2. Répondre

    Elodie

    24/05/2021

    Super article 😍 il donne envie de repartir de suite aux États-Unis !! 😊

    • Répondre

      BMMA - Blog Voyage

      24/05/2021

      Merci Elodie 🙂 Complètement d’accord avec toi !

  3. Répondre

    Antoinette Djutso

    24/05/2021

    Belles descriptions. Ça donne d’y être. Merci ma puce

    • Répondre

      BMMA - Blog Voyage

      24/05/2021

      🥰🥰 merci Maman ! Trop contente que ça te plaises

  4. Répondre

    Elen

    26/05/2021

    Un très bel article collaboratif, qui donne envie de remettre les pieds urgemment dans ce fabuleux pays ! 😀

Laisser un commentaire