Les Pouilles — Matera & sa province

Même si l’essentiel de notre voyage s’est déroulé dans la région des Pouilles, nous avons quand même poussé notre road-trip au dela de ses frontières pour découvrir la région voisine de la Basilicate, dont la ville de Matera est le siège. Capitale européenne de la culture en 2019, Matera, surnommée aussi la 2ème Bethléem, est aussi considérée comme l’une des plus vieilles cités du monde. Ce n’est donc pas un hasard si cette incroyable cité médiévale a servi de décor à de nombreux films dont La Passion du Christ.

Comparé aux Pouilles, la Basilicate est une province plutôt timide et beaucoup moins peuplée. Mais qui mérite tout de même qu’on s’y arrête pour profiter des paysages ruraux mais surtout pour en apprendre plus sur cette région au passé chargé. Pratiquement oubliée jusque dans les années 50 à cause de sa grande pauvreté et de l’immigration massive, la Basilicate bien qu’en développement depuis peu a réussi à conserver son authenticité. Comme je vous le disais, dans le précédent article, notre découverte de la région commence avec Montescaglioso.

Jour 6

La dernière partie de la route me parait interminable. Pour passer le temps, je regarde par la fenêtre les paysages se modifier progressivement. Les étendues plates du Salento se transforment petit à petit en paysages verdoyants et vallonnées. Qu’est-ce que ça a l’air calme. C’est aussi reposant qu’inquiétant dans un sens. Nous ne sommes même pas encore sortis de la voiture que je sens déjà les regards se braquer sur nous. Difficile de passer inaperçus avec notre voiture de location dans cette ville où tous les habitants semblent se connaitre depuis des générations.

En rejoignant notre logement, les regards des habitants à mon égards se font de plus en plus insistants, mais la gentillesse et l’hospitalité de notre hôte me font vite oublier ces petites ondes négatives. L’appartement est superbe. Aussi bien que sur les photos, même s’il est situé un peu en retrait du centre-ville. Inspirés par l’idée d’un repas en amoureux, on part à la recherche d’une petite superette ; l’occasion pour nous de découvrir un peu plus la ville et de s’immerger doucement dans le quotidien des locaux.

Une nouvelle fois, je sens que je ne passe pas inaperçue. A mon arrivée dans la supérette, je me fais même suivre par une petite fillette. Un peu intriguée, je pense au départ qu’elle épie mes faits et gestes pour vérifier que je ne vole rien… Mais je finis par comprendre qu’il s’agit là d’une simple curiosité d’enfant : pure et innocente. Je décide donc d’affronter le regard de cette enquêtrice en herbe, avec mon plus beau sourire. A ma grande surprise, elle esquisse elle aussi un sourire un peu gêné certes, puis retourne vaquer à ses occupations après m’avoir lancé un petit regard plein de malice. Sur le chemin du retour, on assiste à un joli coucher de soleil sur les hauteurs de la ville qui marque la fin de cette journée.

Jour 7

Après un petit déjeuner copieux, nous prenons la route direction Matera avec la ferme intention d’y passer la journée. Normalement, il faut que 30 minutes pour rejoindre Matera depuis Montescaglioso, mais c’était sans compter l’épreuve de la recherche de places. Même si les deux villes sont voisines, elles n’ont strictement rien en commun. Matera jouit d’une plus grande popularité, ce qui la rend plus dynamique et attrayante pour les touristes. Grâce au récent statut de capitale européenne, la ville a reçu beaucoup de subventions qui ont permis d’entreprendre de grands travaux de rénovations. Parmis les choses qui contribuent au succès grandissant de Matera, les Sassi. Ces habitations troglodytes qui faisaient jadis la honte de la cité font aujourd’hui toute sa renommée. Aujourd’hui transformées en maisons d’hôtes ou en restaurants, les Sassi ont gardées leur apparence extérieure d’origine taillées dans la calcarénite, la roche environnante de Matera.

Pour visiter Matera, pas d’itinéraire. Je ne peux que vous conseiller d’arpenter chaque parcelle de la ville à votre rythme et selon vos envies. Le meilleur moyen de visiter la cité de Matera est de s’y perdre. Si vous le souhaitez, il est également possible de visiter la ville avec un guide pour bénéficier d’explications détaillées. Plusieurs petites sociétés s’arrachent cette prestation et certaines n’hésiteront pas à vous alpaguer en pleine rue. Si vous tenez vraiment à faire une visite guidée, je vous recommande fortement de vous rendre à l’Office de Tourisme de la ville pour ne pas vous faire avoir avec des tarifs officieux.

Après avoir arpenté tous les recoins de Matera, on décide de se rendre de l’autre côté du ravin pour profiter d’une vue panoramique à la Golden Hour en suivant la direction du belvédère Murgia Timone. Il faut compter environ 15 minutes pour atteindre le parking gratuit qui mène au fameux point de vue situé dans le parc de la Murgia Meterana. Avec ces 7000 hectares de superficie, ce parc institué en 1990 offre des paysages qui permettent de mieux comprendre le lien qu’avait l’Homme avec la Nature. L’Office de Tourisme propose également des randonnées pour observer les constructions caractéristiques de l’époque. De notre côté, nous optons pour une petite ballade rapide avant de s’installer sur un rocher pour profiter une dernière fois, de la vue splendide sur la cité. Si vous le pouvez, restez jusqu’à la tombée de la nuit pour voir Matera s’illuminer, le spectacle promet d’être renversant.

Avec son patrimoine historique puissant, la Basilicate est une région qui ne se visite pas par hasard. Economiquement pauvre mais culturellement riche, cette région de l’Italie m’aura marquée par son ambiance singulière et ses traditions bien ancrées. Que vous aimiez la région ou pas, Matera ne devrait pas vous laisser indiffèrent. Même si cette petite mise au vert de 2 jours nous aura fait du bien, on ne peut pas dire que nous retiendrons en mémoire la chaleur et l’hospitalité des habitants de Montescaglioso. Mais après tout, comment en vouloir à une population qui a littéralement vécu à l’écart de la civilisation pendant si longtemps?


Si comme moi vous aimez Pinterest, je vous invite à me suivre sur mon compte BMMA – Blog Voyage. Vous pouvez également épingler cet article pour le garder bien au chaud.

YOU MIGHT ALSO LIKE

  1. Répondre

    Mademoiselle Scintille

    11/03/2020

    Une belle région où j’aimerai me rendre afin de découvrir leurs vins, entre autres !

    • Répondre

      BMMA - Blog Voyage

      11/03/2020

      C’est vrai que les vins sont super bons.
      Mais mon péché mignon à moi c’était la Burrata… Une spécialité de la région à ne manquer sous aucun prétexte! 🙂

  2. Répondre

    Laurie

    14/03/2020

    Un coin italien que je ne connaissais pas avant ton article ! Merci d’avoir partagé ton ressenti sur cet endroit ! En tout cas, pour ne pas changer, tes photos sont ravissantes 😍😍🙏🏼

    • Répondre

      BMMA - Blog Voyage

      14/03/2020

      Merci beaucoup Laurie ! Comme toujours tes petits mots me font très plaisir <3
      Ravie aussi de t'avoir fait découvrir cette partie de l'Italie ! 🙂

Laisser un commentaire