Les 10 commandements d’Edimbourg

 

Soyons honnête, visiter l’Ecosse ne faisait pas franchement partie de mes priorités. J’avais même beaucoup d’aprioris sur le pays notamment par rapport à sa météo… Fort heureusement le pays ne se résume pas qu’à cela. A l’occasion d’un déplacement professionnel, j’ai eu l’occasion de passer une semaine à Edimbourg à la fin du mois de Juillet. De quoi en découvrir un peu plus sur la ville qui a vu naitre les histoires d’Harry Potter, notre sorcier préféré.

Deuxième ville d’Ecosse derrière Glasgow, Edimbourg en est la capitale depuis les années 1500 en plus d’être le siège du parlement écossais depuis la fin des années 90. Après Londres, c’est également la deuxième destination touristique la plus populaire du Royaume-Uni (composé de l’Angleterre, le Pays de Galle, l’Irlande du Nord et l’Ecosse), grâce à ses nombreuses attractions historiques et culturelles. Vous l’aurez compris, Edimbourg a plus d’un tour dans son sac.

1)__Des habits chauds dans ta valise tu emporteras.

D’accord il y a la mer en Ecosse, mais ne vous méprenez pas, ce n’est pas les Caraïbes. Les cocotiers, le sable fin et les paréos vous pouvez oublier. Mais si vous êtes courageux, vous pouvez toujours tenter la baignade dans la mer du Nord. Plus sérieusement, la chaleur étouffante d’une canicule à 40°C n’existe pas chez les écossais. Les températures sont plutôt autour de 15°C, il vous faudra donc emporter des vêtements de circonstance. Même en été !

2)__De ton parapluie, jamais tu ne te sépareras.

Vous l’aurez compris, ce 2ème commandement est étroitement lié au 1er. Ce n’est pas un mythe, il pleut vraiment beaucoup en Ecosse ce qui explique la multitude de paysages verdoyants. Comme disait le réceptionniste de ma chambre d’hôte : « Ne jamais faire confiance au temps en Ecosse. Même quand la météo annonce du beau temps, on n’est jamais à l’abri qu’il pleuve. » Heureusement, cela n’empêche pas de faire des belles balades.

3)__La conduite à gauche, tu apprendras.

Difficile de trouver les causes précises du choix des pays de rouler à gauche ou à droite, mais la colonisation a eu un rôle important. Aujourd’hui, environ 1/3 de la population mondiale roule à gauche et les pays concernés sont majoritairement des anciennes colonies britanniques. Certains pays ont adopté la conduite à droite pour faciliter le déplacement des colons et/ou des convois militaires. En Europe, on retrouve sans surprise les pays du Royaume-Uni, l’Irlande du Sud, Chypre et Malte.

4)__Pour avoir des jolis points de vue, des efforts de marche tu feras.

Comme dit le célèbre dicton « no pain, no gain », les jolis panoramas se méritent à  Edimbourg. C’est particulièrement vrai pour le point de vue qu’offre Arthur’s Seat situé dans le parc de Holyrood non loin du palace du même nom qui sert de résidence principale à la Reine lors de ses voyage en Ecosse. Cet ancien volcan vieux de 300 millions d’années fait parti des incontournables d’Edimbourg avec ses 250m de hauteur, vous ne pourrez pas avoir une meilleure vue. Il faudra compter une bonne heure de marche pour rejoindre son sommet depuis le pied du volcan.

BMMA-blog-voyage-ecosse-edimbourg-arthur-seat

Autre point de vue incontournable, celui de Calton Hill, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Contrairement à Arthur’s Seat, le sommet est accessible en taxi, mais en réalité c’est l’une des montées les plus faciles de la ville. A peine dix minutes pour se retrouver là-haut. Au sommet, une vue imprenable sur la ville : New Town, Old Town, le parc d’Holyrood et même la mer! Vous apercevrez également un monument qui ressemble étrangement au Parthénon d’Athènes : il s’agit du National Monument. Erigé en l’honneur des soldats et marins écossais qui ont péris lors des guerres napoléoniennes, ce monument ne fut jamais terminé faute de moyens. Enfin, depuis Princes Street Garden, une vue bien sympathique du château d’Edimbourg en contre-bas.

c

5)__Au Jardin Botanique, la magie opèrera.

Le Jardin Botanique Royal d’Edimbourg a été crée en 1670 par deux médecins qui cultivaient des plantes médicinales. Installé initialement à Holyrood, le jardin a été déplacé dans le parc d’Inverleith depuis 1820 pour s’éloigner de la pollution de la ville. Depuis, le jardin s’est étendu sur 4 sites en Ecosse, dont le principal est celui d’Edimbourg avec ses 28 hectares.  Sur l’ensemble des sites, on ne compte pas moins de 15 000 espèces végétales différentes représentant environ 5% des espèces végétales connues dans le monde entier.

L’un des points forts de la visite reste bien entendue la  découverte de la serre tropicale, seule partie payante du jardinAprès la visite, prenez un petit gouter dans la cafétéria du jardin. Si vous avez de la chance et que le temps vous le permet, installez vous sur la terrasse extérieure pour profiter d’une jolie vue sur le jardin.

6)__Le musée national d’Ecosse, tu visiteras.

Une des grandes particularités d’Edimbourg est qu’il existe beaucoup d’établissement culturel gratuit dont le gigantesque musée national d’Ecosse. Situé dans le quartier Old Town East, ce musée qui résulte de la fusion du Musée de l’Ecosse et du musée royal a été inauguré en 2006. Adaptés à tous les âges, les différentes collections sont centrées autour de l’histoire du pays, les sciences, les technologies et même les cultures du monde et saurons vous occupez par temps de pluie.

BMMA-blog-voyage-ecosse-edimbourg-musée

7)__Pour suivre les traces d’Harry Potter, dans le Old Town tu iras. 

Vous l’ignorez peut-être, mais une grande partie de la saga Harry Potter a été écrite à Edimbourg par J.K Rowling. Le pays tout entier a d’ailleurs servi à imaginer l’univers de notre sorcier préféré. Pour les vrais passionnés, il existe même des «Potter Trail» pour visiter l’ensemble des lieux plus ou moins liés à l’univers fantastique de la saga.

The Elephant House, est un café situé dans le quartier Old Town East. La légende raconte que c’est dans ce café que J.K Rowling aurait écrit le 1er tome de la saga alors qu’elle était encore une parfaite inconnue du grand public. Depuis le succès planétaire de la série, le café jouit d’une immense popularité et de ce fait d’une très grande affluence. Même pour y boire un simple café, il  y a parfois de l’attente! Je vous avouerai que ce détail m’a un peu refroidi en plus de la qualité des pâtisseries qui n’avaient pas l’air franchement gouteuses.

BMMA-blog-voyage-ecosse-edimbourg-grassmarket (2)

BMMA-blog-voyage-ecosse-edimbourg-old-town-harry-potter (1)En vous baladant sur Victoria Street, vous aurez l’impression d’arpenter le célèbre Chemin de Traverse (qui se situe normalement à Londres), LA rue commerçante par excellence pour tous les sorciers qui se respectent. C’est ici qu’Harry, accompagné d’Hagrid, vient acheter sa première baguette magique, son chaudron et autres fournitures scolaires avant de faire sa rentrée à Poudlard. Ruelles pavées, passages secrets, architecture un peu vieillie, difficile de ne pas replonger dans cet univers magique.

Comment parler d’Harry Potter sans mentionner le cimetière de Greyfriars. Il faut dire que le nombre de cimetières au cœur de la ville est assez impressionnant, mais celui-là l’est encore plus que les autres. Si vous avez un peu suivi la saga, vous devriez y croiser des noms qui ne vous laissent pas indifférents: Tom Riddle, Sirius Black et même Potter! La tombe qui rencontre le plus de succès auprès des fans est bien évidemment celle de celui-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom qui reçoit chaque jour un nombre incalculable de visites. Pour les amateurs de frissons, le cimetière se visite aussi de nuit… Plus d’informations sur le superbe blog Sarah alias French Kilt!

A quelques pas du cimetière se trouve également l’école George Heriot, une école mixte qui aurait été dans le temps un orphelinat pour garçons. Cette école aurait servi d’inspiration pour créer Poudlard, l’école des sorciers.

8)__De la cornemuse, tu écouteras.

A proximité des ruelles touristiques, impossible de manquer les concerts live de cornemuse, cet instrument emblématique de l’Ecosse.

9)__La gastronomie écossaise n’existe pas.

Les Ecossais ont beaucoup de talents, mais la cuisine ne fait clairement pas partie de leur point fort. Dans les spécialités locales, on peut gouter la barre de Mars frite… La barre en elle-même n’était pas assez fat, les écossais ont donc jugé bon d’ajouter quelques calories supplémentaires avec un peu d’huile de friture. Cette petite merveille locale se déguste accompagnée d’une boisson détox appelée Im Bru.

J’allais oublier le célèbre haggis ! Ce plat traditionnel à base de panse de brebis farcie… Si ce menu digne des plus grands restaurants gastronomiques ne vous a pas donné l’eau à la bouche, voici une petite sélection des bonnes adresses testées et approuvées :
__. La cafétéria du Jardin Botanique pour un gouter à l’anglaise.
__. L’Isola, ce petit restaurant italien dont le rapport qualité/prix est plus que correct.
__. Le Buffalo, spécialisé dans les burgers. Mieux vaut avoir le ventre bien vide !
__..Le Taxidi, restaurant d’inspiration grecque à la décoration et l’ambiance chaleureuse. Mention spéciale pour leur pain grec.
__. Fisher in the City, un excellent restaurant spécialisé dans les produits de la mer. Une excellente adresse, mais pensez à réserver !

10)__Pour découvrir le reste du pays, tu reviendras.

Edimbourg ne donne qu’un aperçu de ce que les terres verdoyantes d’Ecosse ont à offrir. Un jour, je ferai un road-trip dans le pays pour explorer les Highlands, le parc national de Portland Hills, l’ile de Skye et tous les autres trésors d’Ecosse. Pour avoir vu de nombreuses photos sur les blogs ou Instagram, le pays à l’air sublime. Mais j’ai encore envie de voyager dans des pays plus au Sud.

BMMA-blog-voyage-ecosse-edimbourg (4)


Si comme moi vous aimez Pinterest, je vous invite à me suivre sur mon compte BMMA – Blog Voyage. Vous pouvez également épingler cet article pour le garder bien au chaud!