Les trésors de la Guadeloupe, l’ile Papillon

En ce moment, j’ai envie d’une petite dose de soleil, je me suis replongée dans les photos de mon voyage en Guadeloupe que j’ai découvert en Avril 2017. Première fois pour moi, mais deuxième fois pour mon Amoureux qui a rapidement succombé aux nombreux charmes de cette ile située dans le Sud des Caraïbes.

Blog_voyage_Guadeloupe_2

Quelques conseils pratiques
  • Quand partir ? De préférence pendant la saison sèche qui s’étend de Décembre à Avril. De mi-Juin à Novembre, le temps est plutôt humide et les pluies plus fréquentes.
  • Comment s’y rendre ? Le moyen le plus rapide reste l’avion. Depuis Paris, il faut compter environ 8h pour atteindre l’aéroport de Pointe à Pitre.
  • Transports ? Il est impératif de louer une voiture pour pouvoir profiter de la Guadeloupe à votre guise ! Oubliez les transports en commun, la ponctualité ne fait pas parti du vocabulaire des Antillais.
  • Comment choisir sa location ? Nous avons choisi de résider à Morne à l’Eau pendant les 2 semaines pour sa localisation centrale. Grâce à ça, nous avons pu équilibrer les trajets en voiture qui peuvent parfois être longs.
  • Ou faire ses courses ? Dans la mesure du possible, évitez toutes les grandes enseignes et privilégiez les petits marchés locaux. Les produits importés sont vraiment hors de prix !
  • A emporter dans sa valise ? De quoi bronzer en toute sécurité, des bonnes chaussures de marche et de l’anti-moustique !

Blog_voyage_Guadeloupe_Conseils

Les iles les plus connues de la Guadeloupe sont sans doute Grande Terre et Basse-Terre dont la forme fait penser à celle d’un papillon et qui sont en réalité séparées par un petit bras de mer appelé Rivière Salée. Chacune de ces iles possède une atmosphère et des paysages complètement différents.

Grande Terre, la balnéaire

Surnommée « la petite Bretagne des Antilles », Grande Terre correspond à l’aile droite du papillon. C’est l’ile la plus peuplée du département. Contrairement à Basse-Terre, la végétation y est moins présente car le climat est beaucoup plus sec. Avec ses belles plages de sable fin aux eaux cristallines, Grande Terre réussit à attirer de nombreux touristes en recherche de farniente.

Les plages du Gosier

A la fois urbaine et rurale, la ville du Gosier abrite de nombreuses plages parmi les plus populaires de l’ile. La plage municipale de la Datcha est assez plébiscitée par les touristes et les locaux grâce à son éclairage nocturne qui s’étend jusqu’à 23h. C’est également le lieu le plus proche du très convoité ilet du Gosier.

Deux possibilités pour y accéder : à la nage, si vous êtes téméraires (et que vous nagez bien !) il y en a pour environ 600m. Si vous préférez jouer la sécurité, il est également possible de faire la traversée en bateau pour quelques euros.

Plage_Gosier (1)

La plage du Souffleur

Bien moins fréquentée que la plage de la Caravelle ou celles du Gosier, cette plage située à Port Louis fait quand même partie des plus belles plages de l’ile et présente la particularité d’avoir une eau plus chaude que les autres. Peu fréquentée la semaine, elle l’est en revanche beaucoup plus le week-end.

Plage_du_Souffleur

La plage de la Caravelle

La plage de la Caravelle est l’une des plus belles plages de Grande-Terre mais comme toutes les belles plages, elle est victime de son succès. Saint-Anne étant l’une des villes balnéaires les plus prisées par les touristes, les plages sont rapidement prises d’assaut. Difficile donc de trouver un petit spot loin de la foule, d’autant plus qu’une partie de la plage est partagée avec les résidents du Club Med

La pointe des Châteaux

Située à l’extrême Est de l’ile de Grande-Terre dans la commune de Saint-François, la pointe des Château est un magnifique site naturel qui mérite qu’on s’y attarde pour prendre un bol d’air frais en en contemplant les vagues s’écraser sur les falaises.

Pointe_des_Chateaux (2)

Différents itinéraires de randonnée sont possibles, en suivant celui qui mène jusqu’à la « Grande Croix » vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur la Désirade, Marie Galante et Petite Terre.

La porte d’Enfer

C’est à Anse Bertrand que se trouve ce chef d’œuvre de la nature, poétique et dramatique à la fois. En bas, le décor commence par une petite plage depuis laquelle vous pourrez observer les vagues se déchainer au loin.

En prenant un peu de hauteur via le sentier qui longe la plage, on découvre l’impressionnant gouffre Trou a Man Coco. Différentes légendes existent sur l’histoire derrière cette appellation, mais elles ont toutes en commun le fait qu’une certaine Mme Coco se soit jetée dans le gouffre. Même si son nom (et ses légendes !) peut laisser penser le contraire, la porte d’Enfer est un véritable coin de paradis.

Porte_d'Enfer (2)

La pointe de la grande Vigie

Si vous faites la route jusqu’à Anse Bertrand, vous ne pouvez pas passer à côté des immenses falaises de la pointe de la Grande Vigie qui offre un point de vue imprenable sur la porte d’Enfer. Le paysage est tellement magique qu’on se croirait dans une carte postale avec ses 50 nuances de bleu au milieu des falaises.

Pointe_de_la_Grande_Vigie (4)

Faites attention cependant à ne pas vous approcher trop près du bord, le terrain est instable et le risque de chute est réel ! Des sentiers balisés permettent de découvrir une partie moins connue du Nord de Grande Terre, sa forêt sèche.

Basse-Terre, la sauvage

Si pour vous les vacances ne riment pas seulement avec farniente et que vous aimez barouder à travers la nature, vous allez adorer Basse-Terre. Avec son climat beaucoup plus humide que sa sœur Grande-Terre, sa végétation luxuriante cache des nombreux trésors qu’il faudra parfois aller chercher !

La Soufrière

Véritable emblème de la Guadeloupe, « La Vieille Dame » rassemble chaque année près de 100 000 visiteurs par an. L’accès se fait depuis les Bains Jaunes, où un parking a été aménagé. Autant vous prévenir, les places sont très chères et il faudra arriver de bonne heure pour espérer vous garer sans trop de difficulté.

Volcan_Soufrière (3)

Comptez entre 2h30 et 3h de marche pour accéder au sommet du volcan en suivant les 5 grandes étapes :

1. Les Bains Jaunes sont des bains d’eau tièdes alimentés par la chaleur du volcan. Ils sont très appréciés des touristes et des locaux car ils permettent au corps et aux muscles de regagner en tonus après l’effort. Idéal au retour de l’ascension ! Par précaution, ne mettez pas la tête sous l’eau. Elle contient des micro-organismes qui peuvent s’infiltrer par vos pores pour atteindre votre cerveau et y causer des troubles irréversibles…

2. Le pas du Roy

3. La Savanne à Mulet, est le 1er plateau de cette randonnée qui permet, lorsque le ciel est de bonne composition, d’apercevoir les Saintes ou Marie Galante. Dans le cas contraire, enfilez un k-way car le temps deviendra de plus en plus humide au fur et à mesure de votre ascension.

Volcan_Soufrière (5)

4. Le chemin des Dames. A partir de cette étape, il vous reste encore plus d’une heure de montée dont les 50 derniers mètres sont les plus physiques tant la pente est raide. C’est pratiquement de l’escalade !

5. Le sommet. Les émanations de souffre jaillissant des cratères vous feront réaliser que vous êtes au bon endroit. Parce que vous l’aurez bien mérité, prenez le temps de savourez le spectacle. Si vous voulez immortaliser ce moment ailleurs que dans votre tête, il faudra être prêt à dégainer votre appareil photo tel un cowboy. Les éclaircies ne durent que quelques secondes avant d’être recouvertes par une épaisse couche de brouillard.

La plage de Malendure

Le commandant Cousteau a beaucoup œuvré pour protéger la vie sous-marine que les amateurs de plongée viennent aujourd’hui contempler. La faune qui se trouve dans les eaux de cette plage de sable noir laisse sans voix. En toute franchise, je ne faisais pas la fière lorsque j’ai croisé une raie menta et ma toute première tortue, un mélange instable entre l’excitation et la peur.

Le jardin botanique

Et dire que ce parc de 5 hectares située dans la ville de Deshaies appartenait autrefois à notre Coluche…Aujourd’hui, il met à l’honneur un nombre impressionnant de plantes et de fleurs tropicales. Evidemment, mon coup de cœur va à l’arbre du voyageur, qui permettrait aux aventuriers de se désaltérer grâce à l’eau de pluie retenue dans la base de ses feuilles.

Jardin_Botanique (3)

Le Saut de la Lézarde

Située dans la commune de Petit Bourg, l’accès à cette cascade se fait sur un parking adjacent à un ancien restaurant. A cause de nombreux accidents de plongeons, cette cascade est normalement fermée au public, mais tous les jours de nombreux touristes partent à sa découverte.


Saut_de_la_LézardeLe trajet n’est pas le plus compliqué, sauf si comme nous vous vous trompez d’itinéraire… Après 1h passé à serpenter la forêt tropicale (le bon trajet ne vous prendra qu’une demi-heure), le bruit de cette cascade de 12m se fait de plus en plus puissant jusqu’à ce qu’elle se dévoile à nous au tout dernier moment, pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Le Saut d’Acomat

Déposer votre voiture le long de la RN2 dans le lieu-dit des Plaines puis continuer à pieds. Vous apercevrez un petit chemin en pente raide un peu abimé qu’il faudra emprunter pour rejoindre la cascade. Le trajet de 20 minutes est relativement simple par temps sec, mais c’est une autre histoire par temps de pluie. Pour apprécier la beauté de cette cascade qui se jette dans un bassin rocheux, je vous conseille vraiment d’y aller par beau temps pour apprécier les reflets ensoleillés sur l’eau couleur émeraude.

Saut_d'Acomat

Par temps de pluie, il vaut mieux éviter cette cascade qui peut venir devenir vraiment dangereuse. Beaucoup se sont fait surprendre par le courant puissant à l’intérieur du bassin et qui crée un phénomène d’aspiration entrainant la noyade…

La distillerie Bologne

Soyons honnête, il y a 2 choses vraiment intéressantes dans la visite d’une distillerie : la dégustation et le shopping d’après dégustation ! La distillerie est ouverte toute la semaine du lundi au samedi mais uniquement jusqu’en fin de matinée. Pour les plus de 12 ans, le prix d’entrée est fixé à 5€.

Distillerie_Bologne

Le Bassin Paradise

Véritable petit coin de paradis, cette piscine naturelle à l’eau transparente restera l’une des plus belles de notre séjour. Encore inconnue du grand public jusqu’à 2013, des panneaux ont depuis été installés et un sentier bien délimité pour faciliter l’accès à cette cascade. Pour vous y rendre, suivez la route en direction des chutes du Carbet à Capesterre Belle-Eau.

Cascade_Paradise

Le bain Thomas

Admirer l’horizon de la mer des Caraïbes dans une eau à 30° ? C’est possible, à Bouillante en vous installant dans la source chaude du bain Thomas alimentée par la Soufrière. Il vous faudra attendre quelques minutes avant de sentir la chaleur émaner des pierres. La marée régulera ensuite la température qui grimpe assez rapidement pour avoir juste ce qu’il faut pour être bien. Pour découvrir cette merveille, suivez les panneaux « Bains chauds » à proximité du pont Ravine Thomas.

Je pourrais continuer de vous détailler tous les trésors contenus sur l’ile papillon, mais l’article serait interminable. Même si les 2 ailes du papillon sont magnifiques, ma préférence va à l’ile de Basse-Terre pour sa nature plus sauvage. Et vous ? Quand est-ce que vous prenez un billet d’avion ?

Si l’article vous a plu, retrouvez-le également sur Pinterest :

Blog_voyage_Guadeloupe_4