Nos (mes)aventures à Vinales

1ère étape de notre roadtrip, on avait entendu que du bien de cette ville, c’est donc plein d’espoir que nous y sommes arrivés. N’ayant réservé aucune Casa à l’avance, nous avons suivi les recommandations de notre hôte de la Havane, 1ère erreur…

C’est dans la matinée que le conducteur de taxi (qui sera notre hôte) vient nous chercher. Le trajet de 3h30, entrecoupé de quelques siestes, se passe plutôt bien ! J Oui, nous avons le sommeil assez facile en particulier lors des longs trajets en voiture… On se rend compte qu’on quitte La Havane car les immeubles et autres constructions laissent place à des palmiers et étendues de verdure à perte de vue.

En arrivant à Vinales, on traverse de jolies ruelles avec des maisons toutes plus colorées les unes que les autres. Je prie intérieurement que notre Casa fasse partie de ces habitations, mais on ne s’arrête pas. Dommage. Le trajet se termine finalement devant une maison grise en construction… La maison n’est pas aussi jolie que celles qu’on a croisé sur la route, mais tant pis. Je garde un petit espoir que l’intérieur relève un peu le niveau de l’apparence extérieure. A notre sortie du taxi, nous sommes accueillis par la femme du conducteur, leur petit garçon, la belle-mère et… une énorme pluie tropicale !

DSC02419

Complètement trempés, nous entrons dans l’arrière-cour de la maison que nous découvrons inondée et remplie de gravas… S’ajoute à ce fabuleux décor le bruit des burins sur le béton. On comprend à ce moment-là que la maison est en travaux et que nous allons vivre au milieu d’un chantier… Pour le cadre fleuri, verdoyant et reposant, on repassera. Lorsqu’on nous présente notre Casa, c’est la douche froide. Sombre, étriquée et sale, à peine arrivés qu’on avait déjà envie de repartir… On était parti pour rester 3 nuits, finalement ça sera 2.

Très vite, la belle-mère nous parle d’argent : il faut payer de suite la course de taxi, les nuits à la Casa et on nous propose déjà des excursions touristiques. L’activité que nous ne voulions rater sous aucun prétexte était la balade à cheval dans la vallée de Vinales. Nous avions lu que certains locaux proposaient des itinéraires plus atypiques que ceux habituellement organisés par les agences de tourismes. C’est dans cette optique que nous demandons plus d’informations sur les tarifs.

Un coup de téléphone plus tard et voilà qu’un (autoproclamé) guide officiel fait son arrivé dans la Casa pour nous présenter le contenu de ses 3 formules à 35, 40 et 45CUC/personne. Pour comprendre le taux de change à Cuba, je vous invite à lire la rubrique « Quelques conseils pratiques » de mon 1er article sur Cuba. On trouve ça un peu cher, mais on finit par opter pour la formule à 40 CUC, qui sont encore une fois à payer tout de suite… 2ème erreur, pas de confirmation de réservation, ni d’attestation de payement. On nous informe simplement qu’une personne viendra nous chercher demain matin pour nous conduire à l’excursion.

En fin d’après-midi, on décide d’aller se balader en ville malgré la pluie qui continue de tomber. En repensant à la balade, on se dit quand même que ça fait très cher, d’autant plus que nous avions lu dans le Guide du Routard que les prix étaient autour de 20 CUC pour 1 personne… Par précaution, nous nous rendons dans une agence de tourisme pour avoir un ordre d’idée des prix. L’hôtesse ouvre grand ses yeux lorsqu’on lui annonce le prix que nous avons payé et nous confirme le prix annoncé dans le Guide du Routard. 2ème douche froide. Un peu par dépit, nous finissons par faire ce que nous voulions éviter, réserver la balade à cheval dans une agence de tourisme…

DSC02690

De retour à la Casa, nous informons la belle-mère que nous souhaitons annuler notre réservation. S’en suivent quelques échanges tendus avec elle et le guide, mais nous finissons quand même par récupérer notre argent! Pour nous consoler et fêter cette petite victoire, nous sommes allés dans le restaurant/bar El Barrio. Rien de spectaculaire d’un point de vue culinaire, mais nous avons eu la chance d’assister à un petit concert donné par 3 guitaristes venus chanter des morceaux populaires cubains. Il n’en fallait pas plus pour nous remettre un peu de baume au cœur. C’est aussi à ce moment, que nous avons fait le choix de réserver en avance tous nos logements pour éviter que les mésaventures de cette 1ère journée ne se reproduisent dans les autres villes…

Le lendemain, c’est au petit matin et (encore !) sous la pluie que nous prenons la route pour 4h de visite dans la Vallée de Vinales. En prenant la balade dans une agence, j’avais peur que nous soyons beaucoup de touristes, mais finalement nous étions un petit groupe de 4 avec nos guides. Nous ne voyons pas le temps passer tellement nous sommes captivés par les paysages magnifiques de la vallée.

Pendant ces 4h, nous visitons également une fabrique de cigares où les techniques de récolte et fabrication nous sont dévoilées. On a même le droit à une petite dégustation où nous fumons un cigare dont l’extrémité a été trempée dans le miel afin d’adoucir le gout. Je n’ai pas vraiment apprécié le gout du cigare seul, mais avec du miel c’était plutôt sympa ! Nous sommes rapidement passés dans une fabrique de café avant de nous arrêter au milieu des mogotes pour admirer la vue. Epoustouflant.

DSC02621

Une fois la balade terminée, nous avons mangé au restaurant La Cuenca. Toujours pas exceptionnel, mais ça nous a permis de patienter jusqu’au soir. On a ensuite arpenté les rues du centre-ville de Vinales jusqu’en fin d’après-midi puis nous sommes allés boire un verre dans le bar 3 Jotas. Incontestablement LE meilleur bar de Vinales ! Les cocktails sont excellents (surtout les caipirinhas !), les serveurs sont très chaleureux et le cadre vraiment joli. Le top est de pouvoir siroter son cocktail sur la terrasse en début de soirée. Pour finir cette journée, c’est au restaurant El Olivio que nous avons mangé. Plutôt pas mal dans l’ensemble, les salades sont vraiment très bonnes. Très vite pris d’assaut, en particulier la terrasse, il est indispensable de réserver avant d’y aller. Prévoyez un pull car à l’intérieur il fait très froid !

Une dernière (petite) nuit dans notre horrible Casa et c’est au petit matin que nous sommes partis direction Cienfuegos.

Suite à nos mésaventures de début de séjour nous avons préféré écourté cette étape de notre voyage, ce qui nous a sans doute priver d’autres découvertes. Je pense notamment à Cayo Levisa, plage sublime situé à seulement 1h30 de Vinales, que ne sommes pas allés voir et qui a l’air vraiment magnifique, même si très touristique. La météo n’a pas non plus jouée en notre faveur, mais nous retiendrons quand même de Vinales ces magnifiques paysages. En résumé, un court séjour qui s’est mieux terminé qu’il n’a commencé !

DSC02636

Retrouvez mes autres articles sur Cuba:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s