3 semaines à Cuba en sac à dos

Je ne sais pas si les 3 semaines que nous avons passé à Cuba sont suffisantes pour se faire une idée assez objective, mais ce qui est sûr, c’est qu’on est pas prêt d’oublier ce voyage. En effet, c’est le 1er voyage que nous avons fait en sac à dos, dans un pays où nous ne parlons pas la langue !

(J’ai d’ailleurs passé 3 semaines à regretter d’avoir pris Allemand LV1 dans mes années collège/lycée…).

DSC02255

A quelle période sommes-nous partis ?

Nous sommes partis fin Avril – début Mai, dans une période intermédiaire aussi bien d’un point de vue touristique que climatique.

La haute saison touristique s’étend plutôt de Novembre à Mars avec les mois de Juillet/Août. Au cours de l’année, il y a quand même quelques dates importantes qui créent de l’affluence dans les rues. Nous avons par exemple découvert à Trinidad que les cubains aussi célébraient la fête du travail, le 1er Mai. La ville se met littéralement en mode « PAUSE » pour faire la fête ! Tous les commerces sont fermés à tel point qu’on a même eu du mal à trouver des bouteilles d’eau ! Les ruelles sont pleines à craquer, c’est le moment idéal pour faire des visites.

Niveau météo, climat tropical oblige, nous avons eu quelques jours de pluie en particulier à Vinales. Mais dans l’ensemble, le soleil a été plutôt au rendez-vous avec des températures parfois étouffantes.

DSC03197

Comment avons-nous préparé notre voyage ?

On avait rien préparé ! Du moins pas grand-chose, ou pas vraiment correctement…

Assez lucides sur notre niveau d’espagnol, nous avons investi dans un petit dictionnaire de poche français/espagnol avec des petites expressions de la vie courante. Grâce à lui, nous avons pu échanger un peu plus avec les cubains sans être (trop) bloqués par la barrière de la langue. Notre magnifique accent espagnol a parfois rendu la compréhension compliquée, mais on ne s’est jamais découragés ! J Nous avions également pris un petit guide de voyage qui regroupait les principaux lieux à visiter dans les différentes villes. Dans un pays comme Cuba où la wifi est difficilement accessible, ça nous a bien servi.

Pour les logements, nous avons logé exclusivement chez l’habitant en Casa Particular réservées via Airbnb, pour être le plus possible en immersion dans le quotidien des cubains.

Quelques conseils pratiques

Il faut bien évidemment un passeport en cours de validité pour pouvoir voyager à Cuba, mais aussi une carte de tourisme qui fait office de Visa, elle coute 25€ / personne. Valable 30 jours, elle est obligatoire même pour les enfants et les bébés et peut être renouvelée une fois sur place dans un office de tourisme. Il est très important de la garder jusqu’à la fin du séjour car elle va vous être demandé également au retour.

Il faut savoir également qu’il y a 2 monnaies qui circulent à Cuba :

Le peso cubano convertible (CUC) est la monnaie des touristes, qui sert à payer la majorité des achats (hôtels, casa particular, restaurants, etc.). Le peso cubano (CUP) est la monnaie des cubains qu’on utilise principalement dans les petits commerces de rue.

Attention au taux de change entre les 2 monnaies : 1€ = 1CUC = 25CUP ! Soyez vigilent(e) quand vous faites vos achats ou quand on vous rend la monnaie car les confusions sont faciles et les cubains comptent un peu dessus!

Si vous avez des produits cosmétiques, des vêtements que vous ne portez plus ou des fournitures scolaires (crayons, feutres, stylos, etc.), emportez-les avec vous. Ces petits cadeaux feront très plaisir aux Cubains car hors de prix par rapport à leurs revenus, de 25€/mois en moyenne…

Enfin, l’eau du robinet n’est pas courante, il est donc très fortement déconseillé de la boire. Faites attention également dans les bars, il est préférable d’éviter les glaçons même si on vous dit qu’ils ont été faits avec de l’eau minérale… 😉

Notre itinéraire

  • Jour 1-2 : La Havane
  • Jour 3-4 : Vinales
  • Jour 5 : Cienfuegos
  • Jour 6 : El Nicho
  • Jour 7-10 : Trinidad
  • Jour 11 : Santa Clara
  • Jour 12-16 : Guanabo
  • Jour 17-19 : La Havane

Sans titre

Nous avons principalement exploré le centre et l’Ouest de l’île, en bougeant en moyenne tous les 2-3 jours.

Nous n’avions réservé que nos premiers jours à la Havane, mais notre séjour fut un peu écourté suite à l’annulation de notre vol lié aux grèves Air France. (Je vous laisse imaginer notre état quand la veille au soir, nous avons appris que notre vol était annulé…). Heureusement, nous avons pu être replacé sur un autre vol relativement rapidement. Je vous passe les détails sur l’état plus que précaire de l’avion dans lequel nous avons voyagé… Mais c’est avec 1,5j de retard que nous sommes arrivés dans notre 1ère Casa Particular située dans le centre de la Havane.

Peu après notre arrivée à la Havane, nous avons pris la route direction Vinales où nous avons séjourné dans une Casa presque insalubre… Après quelques péripéties dont on se serait bien passé, nous avons décidé d’écourter notre séjour dans cette ville. Un peu déçus par notre expérience là-bas et par peur d’avoir d’autres mésaventures, nous avons finalement choisi de réserver toutes les Casa des villes que nous voulions découvrir.

C’est donc au petit matin que sommes partis direction Cienfuegos. Une petite escale à El Nicho le lendemain puis nous avons rejoint la festive Trinidad.

Un petit détour par Santa Clara puis nous avons posé nos sacs à dos pour plusieurs jours de farniente en banlieue de la Havane, dans la petite ville de Guanabo avant de retourner à La Havane pour la fin de notre séjour.

DSC02247

Le budget

Je ne saurais donner le budget exact de ce voyage, mais voici les points de dépenses principaux :

  • Billet d’avion : 800€ / personne (mais on s’y est pris assez tard)
  • Logement : Environ 25€ / nuit pour 2 personnes en Casa Particular
  • Restaurants : Il y en a pour toutes les bourses. On peut manger pour quelques centimes dans les petites pizzerias de rue. Comme on peut manger pour 50-60€ (pour 2) dans les restaurants plus chics. Les repas des Casa Particular coutent entre 8 et 10€ / personne et sont généralement très copieux.
  • Petit déjeuner : 5€/personne dans les Casa Particular
  • Transports : Durant notre séjour, nous nous sommes déplacés exclusivement en taxi collectif et bus Viazul. Pour les taxis collectifs, comptez entre 1 et 2€ selon la distance que vous avez à parcourir. Attention toutefois aux chauffeurs qui ont tendance à gonfler gonfler le prix des courses… N’ayez pas peur de négocier! Si vous ne trouvez pas de terrain d’entente, laissez partir le taxi, un autre s’arrêtera. Quant aux bus de la compagnie Viazul, le prix des courses est fixe. Vous trouverez tous les renseignements sur leur site internet https://www.viazul.com/ ou dans les agences Viazul locales.

Ce que j’ai aimé

Le sentiment de sécurité. J’avais quelques aprioris à ce niveau-là en arrivant à Cuba et j’ai été agréablement surprise par le fait de pouvoir me balader dans la rue à toutes heures sans être inquiétée.

L’impression de remonter le temps. Les voitures anciennes, les bâtiments qui ont conservé leur architecture d’antan, les calèches, les couleurs, l’ambiance. Toutes ses choses qui nous plonge dans le passé si riche de cette ile en particulier dans le quartier de la Vieille Havane, mais aussi à Cienfuegos et Trinidad.

L’ambiance festive et musicale. Impossible d’aller à Cuba sans écouter la musique et avoir envie de danser ! Grâce à des influences musicales venues du monde entier, les cubains savent jouer de tous les instruments mais surtout tout danser ! Salsa, Bachata, Rumba, Cha-cha-cha, Mambo, Regaetton, aucune danse n’a de secret pour eux et ils sont tout simplement magnifiques à regarder danser !

La balade à cheval à Vinales. Même si cette étape de notre séjour n’a pas été à la hauteur de nos espérances, cette escapade dans la Valée de Vinales restera l’un de mes meilleurs souvenirs. Nous n’étions que 4 avec nos 2 guides pour découvrir l’immensité de cette vallée, presque seuls en pleine nature.

Voyager en sac à dos. Même si le rythme fut assez fatiguant dans l’ensemble, c’est certainement une expérience que l’on retentera. Petits baroudeurs en herbe que nous sommes, nous avons adoré bouger pour découvrir tous les 2-3 jours une ambiance différente.

Nos hôtes de Cienfuegos et Santa Clara. Un seul mot pour les décrire : ADORABLES. D’ailleurs, je vous mets les liens Airbnb si jamais vous programmez un voyage à Cuba et que vous voulez loger chez des super hôtes :

Cienfuegos: https://www.airbnb.fr/rooms/15721159 / Santa Clara: https://www.airbnb.fr/rooms/21352737

DSC02833

Ce que j’ai moins aimé

Me faire alpaguer par les conducteurs de taxi ou les gérants de Casa Particular. Bon, il faut reconnaître qu’on avait la parfaite dégaine des touristes : sacs à dos, appareil photos, guide de voyage, etc. On était des proies plus que faciles, mais quand même. Ce n’est jamais plaisant d’avoir une dizaine de personne autour de toi qui insistent pour te proposer des services que tu n’as pas demandé !

Le manque de pression dans les douches. C’est un petit détail certes, mais qui finit par avoir une grande importance surtout après 3 semaines de séjour.

Notre séjour à Vinales, en particulier la Casa Particular dans laquelle nous avons logé et qui était insalubre… Sans doute encore trop naïfs sur le fonctionnement de Cuba, nous avons également eu à faire à des hôtes malhonnêtes… Il n’en a pas fallu plus pour nous donner envie de partir plus tôt que prévu.

La propreté des plages non touristiques qui laisse vraiment à désirer. Ça nous a particulièrement marqué à Guanabo, où nous avons longé la plage pendant environ 30min avant de trouver un spot suffisamment propre pour pouvoir y installer nos serviettes… C’est bien dommage car les plages sont pourtant très jolies, mais beaucoup trop polluées par les restes de nourriture et/ou d’apéro laissés abandonnés sur la plage et qui finissent leur vie dans l’eau…

La variété de la nourriture dans l’ensemble. Pendant ces 3 semaines, nous avons mangé essentiellement du riz, des haricots rouges, du poulet et des crevettes… Un petit plus quand même pour le plantain dont je raffole et qu’on trouve assez facilement à Cuba. Mention spéciale pour notre hôte de Santa Clara qui était un chef cuisinier (LA bonne surprise !) qui a largement relevé le niveau des plats que nous avions mangé jusque-là.

Les mojitos. Je pensais à tort gouter les meilleurs mojitos de ma vie et j’ai été assez déçue. J’ai trouvé que leurs mojitos n’avaient pas vraiment de goût… Sauf dans le bar 3J à Vinales où ils n’étaient pas mals, bien que j’ai préféré leur Caïpirinha.

Avec un peu plus de recul, je me dis que ce voyage manquait peut-être de préparation surtout quand on ne maitrise pas la langue du pays dans lequel on part. Dans l’ensemble, je suis assez mitigée sur ce voyage. Cuba est une île magnifique à l’ambiance musicale et historique très particulières. On y a vécu des moments, que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Pour autant, je n’ai pas vraiment eu l’impression que les cubains réalisent à quel point leur ile est belle… En dehors des endroits fréquentés par les touristes, beaucoup de quartiers sont laissés à l’abandon en plus d’être mal entretenus…

Peut-être que Cuba est un pays qu’il faut visiter plusieurs fois pour mieux l’apprivoiser. Je suis pas sure que j’y retournerai, mais si c’était le cas un jour, je commencerai par prendre des cours d’espagnol un peu plus approfondis ! 🙂

DSC03830

Retrouver mes autres articles sur Cuba:

Une réflexion sur “3 semaines à Cuba en sac à dos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s