Venise, à l’abri des regards

Les endroits qui débordent de touristes? Quand je peux, je préfère éviter.

L’île San Michele aussi appelé « l’ile aux Cimetières » fait partie des endroits que j’ai adoré visiter. Situé au Nord de Venise à mi-chemin avec l’île de Murano, nous avons pris la ligne 4 du Vaporetto depuis la Piazza San Marco jusqu’à l’arrêt Cimitero.

A l’origine de ce qui est aujourd’hui l’île aux Cimetières, notre cher Napoléon national ! Qui décida pour des raisons d’hygiène de fermer les petits cimetières indépendants qui entouraient la lagune. A l’intérieur, le cimetière est organisé selon les différentes confessions (orthodoxe, protestante et juive).

L’ambiance solennelle qui règne dans ce lieu en fait un vrai havre de paix. C’est calme, verdoyant et l’architecture des différentes bâtisses y est somptueuse. Il y a quand même quelques touristes, mais ils sont plus respectueux. Ils ne sont pas prêts à tout pour une photo, et ça fait du bien !

En partant de l’île San Michele, nous sommes montés dans le Vaporetto pour rejoindre l’arrêt Fondamente Nove. On a longé un peu le port en direction de l’hôtel et sans trop savoir pourquoi on a été inspiré par la rue Cannaregio. 2 enfants en train de jouer au ballon, des rires, des jolies façades, il ne nous en fallait pas plus pour être séduits !

L’entrée du We Bar nous intrigue par sa décoration à la fois simple et sophistiquée. A l’intérieur, c’est la surprise totale ! On découvre une cour semi-ouverte où des étudiants sont installés en terrasse. J’échange quelques mots avec une jeune fille assise en train de dessiner qui me raconte qu’elle est venue faire ses études à Venise et qu’elle habite juste à côté dans la résidence étudiante, plutôt stylé. On s’installe à l’intérieur pour prendre un verre, le cadre est tellement chaleureux et la déco aussi sympathique qu’à l’entrée. Il y a pleins d’étudiants partout, certains venus pour travailler (ou se donner bonne conscience ? 🙂), d’autres simplement pour boire un verre.

DSC01592

La balade se poursuit jusqu’au quartier juif aussi appelé le « Ghetto de Venise » … Vraiment nulle comme appellation. Je ne sais pas pourquoi, mais cet endroit m’a tout de suite plu. Ce quartier populaire avait vraiment quelque chose d’authentique. Des galeries d’art partout, des écoliers en uniforme, des petits restaurants, des petits bars. C’était presque comme si j’étais dans une mini-ville, et pour cause…

Bien que cette partie de la ville soit maintenant accessible à tous, dans le temps l’accès y était très limité. Chaque soir, les portes de ce quartier étaient fermées à clés. En effet, les Juifs avaient interdiction de se balader dans la ville de nuit… C’est d’ailleurs pour cette raison que les bâtiments sont très hauts (jusqu’à 8 étages), ce qui est assez rare à Venise. Comme il était impossible de construire de nouvelles habitations, il a donc fallu optimiser celles déjà en place afin de loger tout le monde… Mais heureusement, cette époque est révolue !

Si vous avez envie de fuir les touristes, ces lieux peuvent être une alternative. La liste est bien sur non exhaustive, il en existe sûrement pleins d’autres que j’ai hâte de découvrir.

DSC01606

DSC01603